HYPNOSE ERICKSONIENNE

Milton H. Erickson

Né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada), daltonien, dyslexique, Milton Hyland Erickson fit à dix-sept ans une attaque de poliomyélite qui le laissa complètement paralysé. C’est en observant sa plus jeune sœur apprendre à marcher qu’il réapprit pendant de longs mois à stimuler mentalement ses membres avant de retrouver sa motricité.

Il mit sa vie au service de la pratique de l’hypnose et de l’auto-hypnose, bouleversant les pratiques de la psychothérapie par son approche novatrice. « Ton conscient est très intelligent, mais, à côté de ton inconscient, il est stupide ». Il pratiqua et enseigna l’hypnose au quotidien, recevant même ses patients à son domicile. Il mourut en 1980 ; ses cendres ont été éparpillées au sommet de Squaw Peak, une montagne qui surplombe Phoenix où il aimait envoyer ses patients méditer et apprendre à voir les choses sous un autre angle…

 

 

L’Hypnose

« Je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme »
William Ernest HENLEY

changer

L’hypnose est un état de conscience modifié, différent de l’état de conscience ordinaire de veille, qui permet d’agir sur la construction de la subjectivité d’une personne de manière temporaire (expérience hypnotique) ou pérenne (changements). Il existe de nombreux états de conscience modifiés dont la variation est une chose naturelle que nous connaissons tous: la rêverie ou la méditation sont des expériences du quotidien qui permettent de vivre un autre rapport au monde et à soi-même. Au fur et à mesure que l’on s’absorbe dans une réalité intérieure (pensées, émotions, ressentis corporels), la réalité extérieure s’éloigne.

L’accompagnement par l’hypnose est une exploration des états de conscience, un accès aux représentations mentales et imaginaires. Créer et approfondir un état hypnotique sont des moyens de mettre une personne en relation avec des fonctionnements, connaissances, compréhensions inaccessibles dans l’état vigile; c’est comme ouvrir une porte dans une logique habituelle, accéder aux ressources inconscientes mises en veille par le cerveau afin de rééduquer le fonctionnement routinier qu’il a mis en place.

En expérimentant de nouvelles façons de ressentir et d’interagir, vous entraînez votre cerveau à créer de nouvelles habitudes cognitives.

Il ne s’agit pas d’enlever un problème ou un souvenir, mais de rééduquer la perception que vous en avez.

 

L’état hypnotique

« Le chemin le plus long qu’un homme ait à parcourir au cours de sa vie, est le chemin allant de la tête à son cœur »
Proverbe indien

Selon Milton Erickson, un état hypnotique est « une absence de réponse aux stimuli extérieurs non pertinents » : comme la réalité extérieure s’éloigne, la réalité intérieure prend une densité d’autant plus grande, jusqu’à être éprouvée subjectivement comme la réalité à la manière de ce que l’on peut éprouver dans les rêves.

Des états/transes hypnotiques sont vécus naturellement au quotidien par chacun d’entre nous, quand on est « dans la lune » ou « ailleurs » ! Thierry Melchior, psychologue et philosophe, formateur en hypnose et thérapie brève dans divers pays décrit ainsi la transe commune de la vie quotidienne : « quand on conduit sa voiture sur un itinéraire que l’on connaît par cœur : sans même y prêter attention, on manœuvre le volant, les pédales, le levier des vitesses, la manette des feux clignotants, tout en restant suffisamment ‘branché’ sur l’environnement routier. En même temps, on peut être complètement ailleurs, en train de penser à ce qui s’est passé dans la journée, ou à ce que l’on va faire le soir ou le lendemain (dissociation). On peut ensuite être tout étonné d’être déjà arrivé (distorsion temporelle). D’une manière générale, les activités monotones, répétitives, qui n’offrent pas un grand intérêt, ou encore qui peuvent s’accomplir sans que n’intervienne trop la partie consciente et volontaire de nous-mêmes, sont favorables au développement de transes communes de la vie quotidienne : faire la vaisselle, nettoyer, peler des légumes, repeindre un mur, faire du jogging ou de la musculation, danser, dessiner, se raser en sont des exemples.» (Créer le réel, Hypnose et thérapie).

Dans un accompagnement, ces états hypnotiques sont recréés volontairement, approfondis puis dirigés vers un objectif souhaité : plus disponible et attentive, la personne affine sa compréhension d’elle-même et la transformation d’idée en acte est facilitée. Caractérisée par les neurosciences et par imagerie cérébrale cette modulation de l’état de conscience permet de réduire l’activité du mental, de favoriser le dialogue et l’interaction entre le conscient et les parts inconscientes, permettant ainsi de dépasser les résistances qui empêchaient d’atteindre un ou plusieurs objectifs.

Chacun peut entrer dans un état hypnotique : il n’existe pas de résistance à l’hypnose mais seulement des techniques inadaptées à certaines personnes, en fonction de leurs états émotionnels, de l’environnement, de la motivation etc. Tout comme il n’existe pas de résistance au cinéma ou à la musique mais une sensibilité personnelle qui fait que chacun va entrer avec plus ou moins de facilité dans un film, qui va plus ou moins être touché par la mélodie, les paroles.

 

L’accompagnement de l’hypnologue

« Si je ne peux changer une situation je peux en transformer le sens »
Jacques SALOMÉ

voyage imaginaire

L’hypnologue n’est pas habilité à poser un diagnostic ni à travailler sur des problématiques qui impliquent une compétence médicale, bien qu’il puisse être amené à exercer en complémentarité avec des professionnels de santé. En appui des approches scientifiques (neurosciences, comportementalisme, psychologie sociale, anthropologie, communication verbale et non-verbale), l’hypnologue accompagne vers le changement cognitif et comportemental par la mobilisation de ressources motivationnelles spécifiques et uniques.

Formé à des techniques d’accompagnement, de communication, de gestion de la suggestion et de l’imagination, à la dynamique des états de conscience et des systèmes de valeurs, un praticien en hypnose est un passeur vers l’exploration des différents états de conscience, un accompagnant qui guide vers les représentations mentales et imaginaires par une approche dynamique de la subjectivité individuelle de chaque personne.

Au fond il s’agit de guider la personne vers elle-même afin qu’elle atteigne un meilleur équilibre entre ses pensées, ses émotions, ses comportements, dans le respect de ses valeurs et croyances. Il ne s’agit pas de vous suggérer de ne plus être tel que vous êtes, mais de devenir comme vous désirez être. Non pas pourquoi, mais comment ?

 

Pour quoi l’hypnose peut être utile?

« Un vieil Indien explique à son Petit-Fils que chacun de nous a en lui deux Loups qui se livrent bataille.
Le premier Loup représente la Sérénité, l’Amour et la Gentillesse.
Le second Loup représente la Peur, l’Avidité et la Haine.
Lequel des deux loups gagne ?  demande l’Enfant.
Celui que l’on nourrit, répond le Grand-Père »
Sagesse amérindienne

 

L’Hypnose peut être un recours dans toutes les étapes de vie, pour tous les changements désirés.

Hygiène cognitive : mieux gérer les émotions et fonctionnements inconscients afin d’agir sur le niveau comportemental et le retraitement de l’information.

Développement personnel/performance : faire croître de nouvelles ressources, s’adapter face aux changements contextuels et dépasser les résistances.

Exploration de la subjectivité, de la construction personnelle et identitaire: introspection et connaissance de soi, résolution de conflits potentiels entre valeurs/croyances individuelles et collectives pour une meilleure intégration sociale, familiale et professionnelle.

rêves hypnose

 

Mes champs d’action

Traumatismes, Etats de Stress Post-Traumatique: victimes d’événement(s) traumatisant(s), accompagnement des acteurs des métiers de l’urgence :  déminage d’interventions/situations émotionnellement choquantes et/ou traumatiques (soignants, pompiers, policiers, soldats, pénitentiaires…)

Situations de crise/changement brutal : deuils, fausses couches, avortements, séparation, licenciement, préparation à la retraite

Troubles émotionnels : dépression, anxiété, stress, agressivité, burn-out, peurs

Phobies

Hypno-analgésie : accompagnement douleur/maladie/traitement/accidentologie, renforcement de la combativité, gestion d’un diagnostic médical, transition vers la guérison à l’issue d’un long traitement ou d’une opération/rééducation

Accompagnement fin de vie

Addictions/Compulsions (tabagisme, alcoolisme, jeu), Troubles du comportement alimentaire

Troubles du sommeil

Développement personnel : confiance en soi, timidité, concentration, préparation mentale (examens, compétitions, challenges)

 

 

Questions fréquentes

 

L’hypnologue va mettre quelque chose dans ma tête, il va avoir du pouvoir sur moi ?

L’inconscient de chacun a ses propres fusibles de sécurité qui maintiennent son libre arbitre (non-acceptation des suggestions qui iraient à l’encontre de vos valeurs).

 

Je vais perdre le contrôle sous hypnose?

L’état hypnotique ouvre la lucidité, amène à plus de créativité, de compréhension et permet de recréer de la liberté et du mouvement là où il y avait conditionnements et blocages. L’hypnose est une technique douce, permissive et respectueuse de la personne : vous êtes libre et acteur de votre changement.

 

Comme dans un spectacle, je vais dormir ou faire la poule ?

Ce n’est pas une démonstration, l’état hypnose n’est pas dans le cadre thérapeutique un résultat à atteindre mais un moyen d’avancer vers un changement intérieur. Dormir ou imiter un animal n’est d’aucune utilité dans ce cadre… l’état hypnotique est dynamique, comme une rêverie lucide, un éveil de Soi…

 

C’est magique l’hypnose, je viens vous voir une fois et je vais changer en une heure?

C’est vous qui travaillez sur vous-même, accompagné de votre guide, votre mobilisation et implication conditionnent votre avancée, votre changement.

 

Combien de séances il faut ?

Selon votre objectif, votre mobilisation, vos avancées, vos découvertes, de 1 à 10 séances peuvent être utiles.

 

Je vais être amené à dire des secrets sous hypnose ?

La personne n’a aucune obligation de dire ce qu’elle ne veut pas dire mais sous hypnose elle pourra dire (ou se dire intérieurement) ce qu’elle n’arrivait pas à réaliser consciemment.

 

Vos questions sont les bienvenues sur ce formulaire de contact

 

Onglet suivant ->